SUIVEZ NOUS:

  • Facebook Classic
  • LinkedIn Social Icône
  • Icône social Instagram
  • RSS Social Icône
  • YouTube Social  Icon
  • Twitter Classic
  • Google+ App Icon

© 2013 by Ternon Avocat . Tous droits réservés.  Mentions légales

avocat reims

Presse: Une puce tombée du ciel

May 1, 2013

Le Pays du 8 janvier 2013

 Est Républicain du 08/01/2013 à 05:20 (www.estrepublicain.fr)

 

Recel de vol À Montbéliard Une puce tombée du ciel

 

Il aura fallu du temps pour que le vol soit constaté. « L’appareil se trouvait dans une ambulance de dépannage, donc utilisée quand d’autres sont en panne », justifie M e Alexandra Ternon, l’avocate d’Audincourt Assistance. L’appareil en question est un mixte entre un GPS et un outil de communication, avec, à l’intérieur, une puce téléphonique. Lorsque la société audincourtoise reçoit une facture de près de 10.000 €, elle comprend qu’elle a été victime d’un vol, lequel aurait eu lieu entre le15 juin et le 31 août 2012.

« De qui se moque-t-on ? »

L’enquête débute et permet vite de remonter à l’utilisateur de la puce. C’est ainsi que la police interpelle Tahar Bentchakal, un Montbéliardais de 51 ans au casier émaillé de… 26 condamnations. « Pour la plupart en lien avec des vols et des recels », note le président.

Il interroge le prévenu sur la façon dont il s’est procuré la puce en question. « Je l’ai trouvée dans la rue », assure-t-il. La procureur soupire : « Une histoire cousue de fil blanc ! Certes, ce monsieur a le droit de mentir mais il doit comprendre qu’il ne doit alors pas attendre beaucoup d’indulgence. » De là découlent les réquisitions : « Huit mois de prison ferme. »

M e Nelly Rouzet, l’avocate de la défense, n’adhère pas aux raccourcis de l’accusation. « L’appareil volé avait sans doute plus de valeur que la puce. Ceux qui l’ont volé ont pu s’en débarrasser en sachant que dans les quatre jours suivant le vol, la puce serait bloquée. » Elle signale enfin que son client ne gagne que 700 € par mois.

Le tribunal a tranché. Ce sera six mois ferme et plus de 11.000 € à verser, toutes causes de préjudices confondues, à la société audincourtoise. M e Ternon ayant abattu une carte maîtresse un peu plus tôt : « En septembre 2005, la société avait déjà été victime d’un vol dont l’auteur était ce monsieur. Alors de qui se moque-t-on ? »

Tags:

Please reload

Featured Posts

Comment divorcer ? quelques réponses à vos questions

March 9, 2014

1/3
Please reload

Recent Posts

January 1, 2019

October 7, 2018

Please reload

Search By Tags